Fr En
En

Actualités

Cain Lamarre : un vent de renouveau pour le cabinet québécois

Nouvelle – publiée le 5 juin 2017

Inaugurant une phase de changement, le tout nouveau site Internet de Cain Lamarre vient d'être lancé avec un slogan repensé : « Près pour aller loin. » Un changement qui s'illustre également par la nomination, en janvier, de Gina Doucet comme associée directrice pour succéder à Gaston Desrosiers, qui dirigeait le cabinet depuis 12 ans.

 

Gina Doucet n'est pas une figure nouvelle chez Cain Lamarre, où elle exerce depuis 29 ans, mais elle veut imprimer un nouveau virage à la firme. «C'est un bon moment pour ça, estime-t-elle. Le droit, les clients, les habitudes, le contexte des affaires changent. Les clients sont plus informés, ont des défis plus sophistiqués. Ils veulent des réponses pointues, rapides, et mettent beaucoup de pression sur les coûts. Les avocats doivent réfléchir sur leur pratique et leur valeur ajoutée.»

 

Durant cette période, le cabinet, dont les clients sont principalement des institutions, des PME et des grandes entreprises ainsi que des particuliers, peut compter sur un atout de taille : sa présence dans toute la province ou presque avec ses 18 bureaux. «En étant bien implantés dans les grands centres tout en étant proches des clients également en région, on colle à l'économie québécoise», affirme Mme Doucet. Les frais d'exploitation et les honoraires des professionnels étant moindres hors des grandes villes, le cabinet a une plus grande marge de manoeuvre sur les coûts en répartissant la charge de travail entre ses différents bureaux, qui ont tous leurs spécialités souvent liées à la région dans laquelle ils sont installés.

Afin d'améliorer sa couverture géographique de la province, Cain Lamarre devrait ouvrir un bureau à Gatineau cette année, par acquisition. Il vient d’emménager dans des locaux neufs et plus modernes à Québec, comme l'avait fait son équipe de Saguenay, installée dans un édifice neuf en janvier 2016.

 

En 2016, la firme a connu une croissance de son activité, et 45 professionnels ont été recrutés ces derniers mois : des notaires et des avocats pour «consolider le volet notarial et nos équipes en droit des affaires et du travail, qui est un secteur important pour nous», explique Gina Doucet. Le cabinet organise effectivement un colloque travail et emploi qu'il présente dans plusieurs villes du Québec.

 

Source : http://www.lesaffaires.com/dossier/grands-du-droit-2017/des-nouvelles-des-cabinets/595247