Fr En
En

Actualités

Article publié dans Droit-inc sur les nominations de Gina Doucet et Gaston Desrosiers

Nouvelle – publiée le 30 mai 2017

Voici l'article publié dans le journal Droit-Inc sur les nominations de Gina Doucet et Gaston Desrosiers
http://www.droit-inc.com/article20428-La-nouvelle-boss-de-Cain-Lamarre

La nouvelle boss de Cain Lamarre
Par : Julien Vailles | Le : 2017-05-30 15h00

Cain Lamarre accueille une nouvelle associée-directrice tandis que l’ancien associé-directeur devient président du cabinet…

C’est la consécration pour Me Gina Doucet, qui a passé toute sa carrière chez Cain Lamarre, depuis son entrée au cabinet, en 1988, comme stagiaire en droit. Elle vient du Saguenay, où elle a exercé la majeure partie de sa carrière. Elle opérera à présent depuis Québec.

Avocate en droit des affaires chevronnée, Me Doucet a ainsi gravi les échelons du cabinet, devenant associée en 1999, membre du conseil d’administration pendant huit ans puis membre du comité exécutif et enfin associée-directrice. Me Gaston Desrosiers, qui était associé-directeur durant les douze dernières années, lui cède ainsi la place alors que lui devient président du cabinet.

« Ses talents de leader, ses dispositions de visionnaire, sa détermination, sa capacité de mobiliser ses collègues et sa façon de faire les choses différemment, tout en respectant l’histoire du cabinet et ses valeurs, font de Gina la personne la mieux placée pour amener Cain Lamarre à une autre étape de son évolution », déclare d’ailleurs Me Desrosiers dans un communiqué.

« Un grand bureau enraciné partout au Québec »

À quoi faut-il s’attendre pour Cain Lamarre? « Il s’agira de poursuivre notre croissance », déclare Gina Doucet, que nous avons joint alors qu’elle se trouvait à Vancouver pour des raisons professionnelles. « Les gens nous perçoivent souvent comme un cabinet de région, alors que ce n’est pas le cas! Plus qu’en ensemble de petits bureaux, Cain Lamarre est un grand bureau enraciné partout dans la province. »

Elle souhaite aussi positionner le bureau à l’avant-garde des nombreux défis de la profession. « Dans notre travail, il faut constamment innover, répondre à des besoins changeants, note-t-elle. On pense, entre autres, à l’accès à l’information et aux technologies qui, pour les clients, sont plus accessibles qu’avant. Il s’agit donc de déconstruire cette image plus traditionnelle, conservatrice, qu’on associe souvent à la profession. »

La clientèle cible de Me Doucet : les PME, les sociétés de capital de risque, et les conseils de bandes autochtones. Plus spécialement, elle travaille en matière de télécommunications, en matière d’exploitation des ressources naturelles, notamment l’énergie éolienne, l’énergie hydroélectrique et la forêt, dans le domaine manufacturier ainsi qu’au soutien des entreprises de services.

En outre, la nouvelle associée-directrice est également médiatrice civile et commerciale. Elle a donné par ailleurs de nombreuses conférences et formations concernant le droit commercial, la propriété intellectuelle et les valeurs mobilières. Dans la même veine, elle a enseigné à la maîtrise en gestion de petites et moyennes organisations à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), ainsi qu’à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) concernant les appels publics à l’épargne.

Évidemment, les nouvelles fonctions de Me Doucet l’occuperont à temps plein. Elle sera chargée de gérer les relations entre les associés, la circulation de l’information et des connaissances et l’administration financière, ainsi que de décider des grandes orientations du bureau, mais ayant pratiqué pendant 28 ans, elle continuera d’avoir certaines interventions stratégiques avec ses clients.

Un nouveau président du CA

Me Gaston Desrosiers  Alors que le cabinet a un nouveau visage, Me Gaston Desrosiers passe pour sa part à la présidence du conseil d’administration. Barreau 1977, il était auparavant associé chez Casgrain Desrosiers Lévesque Bujold Villeneuve jusqu’en 1999, année où son cabinet a fusionné avec deux autres pour devenir Cain Lamarre Casgrain Wells. Me Desrosiers a d’ailleurs été l’un des acteurs clés de la fusion en question.

Son expertise se concentre sur le droit des affaires, le droit bancaire, le financement d’entreprises ainsi que le droit immobilier. Notons qu’il est par ailleurs agent de marques de commerce.

Diplômé de l’Université Laval, Me Desrosiers a reçu la distinction d’avocat émérite (Ad. E.).